Meilleur VPN pour les Pays Bas (Netherlands)

Pays-Bas : VPN et liberté sur Internet

Les Pays-Bas sont connus dans le monde pour leur grande liberté quand à la navigation sur Internet, les téléchargements et à l’accès à des données diverses sans restriction géographique. Malgré cela, ce pays n’est pas épargné par la pression relative au respect du droit d’auteur et à la réglementation sur la protection de données dans l’Union Européenne.

Nous recommandons ces 3 services VPN pour les Pays Bas

ClassementVPNPrix MensuelLire le TestVisiter le VPN
1.

$6.67
3 Mois Gratuits
Test du VPN
Visiter le Site
2.$6.99Test du VPNVisiter le Site
3.$7.50Test du VPNVisiter le Site

Les questions relatives au droit d’auteur

Depuis plusieurs années les internautes des Pays-Bas jouissent d’une grande liberté quand à l’usage d’Internet, les téléchargements et l’accès à des données diverses. En 2012 en effet, les questions en rapport avec le droit d’auteur ont été soulevées. Dans cette optique, une décision de justice obtenue par BREIN, une organisation contre le piratage des œuvres protégées, a contraint 2 Fournisseurs d’Accès Internet, XS4ALL et Ziggo, de mettre en pace un système anti-piratage sur les adresses IP et DNS. Cette obligation d’implémentation de système anti-piratage a été ensuite imposée à d’autres FAI dont UPC, Tele2, KPN/Telfort, T Mobile. Dans la foulée, la création et publication de proxy permettant de contourner ces blocages mis en place ont été interdites.

Comment fonctionne un VPN
Comment fonctionne un VPN

 

En décembre 2012, le gouvernement néerlandais a publié une note selon laquelle il n’est pas illégal de télécharger des films et chansons quand ces données sont destinées à un usage personnel. Sachant qu’environ 30 % des citoyens téléchargent des données sans payer, les possesseurs de droits d’auteurs de l’industrie de loisirs ont une réduction de taxes et des compensations sur les pertes dues au piratage pour des données sur des supports vierges comme le DVDR et le CD-ROM.

Les Pays-Bas vis-à-vis de la réglementation sur la protection de données dans l’UE

Ayant emboîté le pays à la plupart des pays membres de l’Union Européenne, les Pays-Bas ont adapté la réglementation européenne sur la protection de données à leur loi nationale. Concernant la loi sur le partage et la protection de données, cette réglementation européenne exige par exemple la conservation par les professionnels de la télécommunication et les Fournisseurs d’Accès Internet de l’historique de navigation des abonnées sur 1 an. Le gouvernement des Pays-Bas a réduit ce délai à 6 mois. Ce sont les données en rapport avec la navigation qui doivent être stockés, non le contenu des communications.

Le programme de surveillance de la NSA a toutefois démontré que les métadonnées sont révélatrices des pratiques illégales effectuées par les particuliers dans l’usage d’Internet et ne doivent en aucun cas être négligées.

Pour quelques Pays, le VPN est régi par la réglementation européenne sur la protection et le partage de données. Pour d’autres pays comme les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suède et la Bulgarie, le VPN n’est pas régi par cette réglementation.

C’est pour cette raison que de nombreux fournisseurs de VPN apprécient les Pays-Bas pour l’essor de leur business et que des professionnels les choisissent pour l’implémentation de serveurs. De la même manière, des fournisseurs subissant de plein fouet la pression des organismes anti-piratage s’implantent aux Pays-Bas pour permettre à leurs clients le téléchargement Peer-to-Peer en toute tranquillité d’esprit.

Et la surveillance de la NSA dans tout cela ?

Le USA Patriot Act exige aux sociétés américaines de leur rendre accessible l’historique de navigation de leurs clients même si leurs serveurs ne sont pas sur le territoire américain. De la même manière, la FISSA peut ordonner la surveillance secrète d’informations dans les bases de données Cloud de sociétés américaines de l’Union américaine selon l’amendement 2008.

Surveillance Nsa
La surveillance de la NSA sur les reseaux…

Pour que ces lois n’offensent pas les citoyens non américains, le quatrième amendement sur la protection de données de la FISSA confirme que ces règlements ne concernent en rien les citoyens non américains qui ne sont pas aux Etats-Unis.

En somme, exploiter la liberté d’usage des VPN des Pays-Bas reste une excellente idée. Néanmoins, il faut un serveur dans un pays autre que la Hollande pour ne pas éveiller les soupçons des gouvernements respectifs des sociétés promouvant leur business dans ce même pays.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *.

Categories: Le Meilleur VPN par PaysVPN Europe