Le GDPR provoque le chaos sur internet

Le règlement général de protection des données de l’Union européenne (GDPR) est entré en vigueur le mois dernier. Terrifiés par la menace d’amendes de non-conformité de 20 millions d’euros ou de 4 % du chiffre d’affaires annuel, de nombreux sites et services en ligne ont pris l’option la plus radicale.

Un certain nombre de sites web de premier plan ont commencé à bloquer l’accès à tous les utilisateurs de l’UE, comme le service de désabonnement par courrier électronique unroll.me ou le LA Times. Plusieurs jeux en ligne ont été fermés et nous avons reçu des rapports selon lesquels même un certain nombre de podcasts populaires ont été bloqués pour les abonnés de l’UE.

Le GDPR introduit de nouvelles règles strictes concernant les informations que les entreprises peuvent collecter et stocker sur leurs clients. Les règles ne s’appliquent qu’aux données appartenant à l’UE, mais les organisations basées en dehors de l’UE doivent toujours se conformer si elles détiennent des données sur les citoyens de l’UE. De nombreuses entreprises ont révisé leurs Conditions d’utilisation et leurs politiques de confidentialité pour tous les clients, en considérant que le fait d’avoir des règles différentes pour différents clients en fonction de leur lieu de résidence est un cauchemar logistique.

Le GDPR provoque le chaos sur internet

Nous avons constaté que c’était le chaos sur internet depuis plusieurs semaines, car de nombreuses entreprises ont pris des mesures trop tardivement. Par exemple, les visiteurs européens du site web d’Instapaper sont maintenant accueillis par le message suivant :

« Instapaper est temporairement indisponible pour les résidents européens, car nous continuons à apporter des modifications dues au Règlement général sur la protection des données (GDPR), qui entrera en vigueur le 25 mai 2018. Nous nous excusons pour tout inconvénient. »

La plupart des sites web disent que les blocs sont temporaires et semblent avoir l’intention de reprendre un service normal pour les clients de l’UE une fois qu’ils auront mis à jour leurs politiques pour se conformer au RGPD.

Utiliser un VPN pour accéder aux sites et services bloqués en raison du GDPR

Les sites web et les services bloquent l’accès aux visiteurs européens en fonction de leurs adresses IP. Ils peuvent être consultés par n’importe qui en dehors de l’UE sans interruption de service. Si vous vivez dans l’UE et souhaitez accéder à l’un de ces sites, il est facile de le faire avec un VPN comme Hidemyass (consulter notre test Hidemyass). Connectez-vous simplement à un serveur VPN situé en dehors de l’UE et vous pourrez contourner tous les blocages dus à votre localisation.

Visitez Hidemyass >>

 

Ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines

Dans la plupart des cas, ces blocages sur les visiteurs européens seront supprimés, car les entreprises mettent leurs politiques de confidentialité en conformité avec les règles du GDPR. En effet, une grande partie de la panique actuelle est due à la confusion sur ce qui est requis, plus que les règles elles-mêmes.

GDPR : ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines
GDPR : ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines

Par exemple, le bureau du Commissaire à l’information du Royaume-Uni (ICO) a indiqué que la majorité des courriels de conformité du GDPR qui ont inondé toutes leurs boîtes de réception ces derniers temps ne sont tout simplement pas nécessaires.

Conclusion

Dans la plupart des cas, les Européens doivent simplement rester calmes, car le service normal reprendra bientôt. Si vous êtes impatient, ou si votre site web préféré décide d’adopter une approche radicale trop longtemps, alors utilisez un bon VPN pour le débloquer rapidement et facilement.

ClassementVPNPrix MensuelLire le TestVisiter le VPN
1.

$6.67
3 Mois Gratuits
Test du VPN
Visiter le Site
2.$6.99Test du VPNVisiter le Site
3.$7.50Test du VPNVisiter le Site

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *.

Categories: Comment Utiliser un VPNDébloquer des SitesNews Sécurité Informatique