Émirats Arabes Unis : les Utilisateurs de VPN Risquent 500 000 Euros d’Amende et une Peine de Prison

La censure internet vient encore de se durcir aux Émirats Arabes Unis. En effet, le gouvernement de ce pays a décidé de punir les utilisateurs de VPN d’une peine de prison et d’une lourde amende sous couvert de la lutte contre la criminalité informatique. Mais ce n’est pas la seule raison.

Des sanctions extrêmement sévères aux Émirats Arabes Unis

Lors de son annonce, le président des Émirats Arabes Unis a détaillé les nouvelles mesures prises, selon lui, pour aider la justice du pays à combattre la criminalité sur le web. Parmi elles, il y en a une qui concerne les internautes qui utilisent les VPN. L’utilisation d’un VPN était déjà illégale dans cette fédération arabe, mais elle est dorénavant sévèrement punie.

Des sanctions extrêmement sévères aux Émirats Arabes Unis

En effet, toute personne utilisant une adresse IP frauduleuse à l’aide d’une fausse adresse ou d’une adresse tierce sera maintenant punie d’une peine de prison temporaire ainsi que d’une amende comprise entre 500 000 et 2 000 000 de dirhams, soit un maximum de 500 000 euros. Cette nouvelle menace plane sur de nombreux internautes du pays, car l’utilisation des VPN s’est largement démocratisée aux Émirats Arabes Unis.

Censure politique et intérêts économiques

Les VPN sont très largement utilisés dans ce pays, et pas seulement par les hackers. Certains internautes souhaitent contourner la censure de l’État, accéder à Netflix ou Hulu et utiliser Skype ainsi que les autres VoIP. Les expatriés résidant aux Émirats Arabes Unis s’inquiètent également de cette nouvelle loi qui renforce la censure dans le pays. Il est à noter que WhatsApp et Snapchat sont également censurés au sein de la fédération.

Censure politique et intérêts économiques

Toutefois, bien que le motif de la censure soit réel, les médias locaux dénoncent le lobbying des fournisseurs et des opérateurs du pays qui offrent des services payants (et très cher) de VoIP que les applications gratuites rendent inutiles et donc non rentables. Les opérateurs se sont plaints des pertes provoquées par les applications gratuites de visiophonie et de téléphonie. La chasse aux VPN serait donc le fruit de la censure politique et des intérêts économiques.

ClassementVPNPrix MensuelLire le TestVisiter le VPN
1.

$6.67
3 Mois Gratuits
Test du VPN
Visiter le Site
2.$6.99Test du VPNVisiter le Site
3.$7.50Test du VPNVisiter le Site

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *.

Categories: CensureNews Sécurité Informatique