Guide de la Cyber Sécurité et Cyber Criminalité en France

Comme dans de nombreux pays développés à travers le monde, la cybersécurité a véritablement attiré l’attention en France ces dernières années. Notre pays s’est toujours efforcé d’être un pionnier et un chef de file dans les domaines de la politique, de la progression sociale, de la technologie et de l’innovation, et continue de faire de grands efforts pour donner l’exemple aux autres nations. Cela se voit clairement dans les récentes tentatives de la France pour renforcer les mesures en matière de cybersécurité et de sensibiliser l’opinion aux dangers des cyberattaques à petite et à grande échelle.

menances cybercrimes france
Quelles menaces pour les Entreprises en France ?

Il est apparu clairement aux autorités et au gouvernement français qu’il était nécessaire de mettre davantage l’accent sur la cybersécurité à la suite de la cyber-attaque très médiatisée qui a eu lieu pendant le sommet du G20 à Paris début 2011. Cet événement a déclenché le renforcement des systèmes de cybersécurité à travers le pays, avec davantage de ressources allouées à l’ANSSI et divers projets et programmes lancés pour protéger les entreprises françaises, les institutions politiques et les grands établissements public contre les futures attaques.


Quelles sont les institutions en charge de la cybersécurité en France ?

L’ANSSI est la principale institution chargée de la cybersécurité en France. L’ANSSI a été créée en 2008 avec le « Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (pdf) » français déclarant que les cyber-attaques étaient devenues l’une des plus grandes menaces pour le pays et ses habitants.

Avec la création de cette institution de cybersécurité et l’affectation de ressources aux efforts proactifs en matière de cybersécurité, la France a reconnu que le recours à la technologie et son utilisation généralisée dans la société moderne appelaient une approche actualisée et adaptée des mesures de sécurité nationale.

L’ANSSI est rattachée au secrétaire général à la Défense nationale et placée sous l’autorité du Premier ministre français. Ses missions principales sont de détecter les cyber-attaques, idéalement avant qu’elles ne se produisent, et de les prévenir ou de limiter leurs capacités.

Le COMCYBER (twitter) (Commandement de la cyberdéfense) est un autre ajout récent aux institutions françaises de cybersécurité. Créée en 2017 et rattachée au ministère des Forces armées du pays, COMCYBER s’attache à développer les cyber-capacités de la France sous forme défensive ou offensive.

En tant que l’un des pays les plus riches au monde et des grandes puissances mondiales, ainsi que l’une des figures de proue de l’Union européenne, la France a le devoir, l’obligation et la nécessité de prendre des mesures contre les cyberattaques.

L’importance de la cybersécurité en France n’a fait que grandir ces dernières années, en particulier du fait de la montée des tensions dans le pays en raison des récents attentats terroristes. Cela a amené l’ANSSI à jouer un rôle plus important dans la défense nationale et à accueillir de nouvelles entreprises et organisations de cybersécurité telles que Orange Cybersécurité.


Statistiques sur les cyberattaques en France

Le coût de la cyber-criminalité
Le coût de la cyber-criminalité en France

Les cyber-attaques sont devenues de plus en plus courantes en France ces dernières années, comme dans de nombreux autres pays du monde. Une enquête réalisée en 2016 a révélé que 55% des entreprises françaises ont déclaré avoir été victimes d’une sorte de cyberattaque, les PME étant les cibles les plus courantes.

Les statistiques montrent également que près de 14 millions de personnes en France sont victimes d’attaques informatiques chaque année, entraînant des coûts de plus de 2,8 milliards d’euros pour l’économie française. Les formes de cyberattaques les plus courantes en France concernent la fraude à la carte bancaire et le vol de mots de passe, un pourcentage élevé d’attaques provenant de sources externes.

La situation est devenue tellement dramatique qu’au début de 2019, la secrétaire française à la Défense, Florence Parly, a annoncé que « la cyberguerre avait commencé » et a révélé que les forces militaires françaises utiliseraient les « cyber-armes » de la même manière que armes normales.

L’annonce de Parly a été une grande nouvelle non seulement en France, mais dans le monde entier, puisqu’il s’agissait de l’un des premiers cas d’un pays riche et leader, un membre important à la fois de l’OTAN et de l’UE, annonçant l’utilisation de cyber-capacités offensives pour ne pas seulement défendre la nation, mais aussi riposter contre ses ennemis.

La France et l’Union européenne ont renforcé leurs lois en matière de cybercriminalité ces dernières années. Les peines possibles comprennent des peines de prison allant de deux à sept ans, ainsi que des amendes pouvant atteindre 100 000 euros. Les statistiques montrent toutefois que la grande majorité des cas ne sont jamais traduits en justice ni ne donnent lieu à des arrestations, comme c’est le cas dans de nombreux autres pays.


Les actions

Outre le renforcement de la cybersécurité par la mise en place et le renforcement de forces telles que l’ANSSI et le COMCYBER, la France s’emploie activement à sensibiliser ses citoyens aux dangers potentiels qu’ils courent lors de l’utilisation quotidienne d’Internet chez eux et au travail.

L’un des principaux objectifs de la « Stratégie française de cybersécurité » définie par l’ANSSI est de sensibiliser les citoyens aux problèmes de cybersécurité grâce à un processus éducatif ».

Par conséquent, l’ANSSI recherche constamment de nouveaux moyens efficaces d’aider les gens non seulement à comprendre les dangers que peut représenter Internet, mais également à découvrir les différents moyens de rester en sécurité en ligne.

Le « Mois européen de la cybersécurité » est un rendez-vous annuel dans l’Union européenne depuis plusieurs années et la France a consenti de gros efforts pour honorer cette occasion. Chaque mois d’octobre, diverses initiatives sont organisées pour sensibiliser les particuliers et les entreprises aux menaces à la cybersécurité.

Des personnalités françaises telles que des ministres et diverses associations du pays sont invitées à participer à ce mois. Les médias sociaux utilisent également des hashtags sur Twitter et Facebook qui peuvent être partagés pour faire connaître les dangers du cyberespace.

En outre, l’ANSSI a également créé un centre de formation sous le nom de CFSSI (Centre de formation à la sécurité des systèmes d’information) qui propose divers cours et qualifications en sécurité informatique. Une partie de ce service inclut « SecNum Académie », un outil de formation en ligne gratuit que les utilisateurs peuvent utiliser pour tout apprendre sur la cybersécurité dans l’espace de travail.

Le SecNum Edu est une autre marque de la CFSSI, qui propose aux étudiants et aux travailleurs une formation sur divers aspects de la cybersécurité, en collaboration avec des établissements d’enseignement supérieur du pays. Cela signifie que quiconque en France souhaite en savoir plus sur la sécurité en ligne dispose des outils et des services nécessaires à sa disposition.


Quels sont les outils de cybersécurité les plus populaires en France ?

La France est un pays très développé qui a joué un rôle clé dans le développement de l’industrie mondiale des technologies et reste à la pointe du monde moderne et connecté. Les statistiques de l’INSEE montrent que plus de 90% des internautes français utilisent un logiciel ou un système de protection pour rester en sécurité, l’option la plus souvent retenue étant les logiciels antivirus.

Toutefois, les statistiques montrent également que la France a l’un des taux d’utilisation de VPN les plus bas par rapport à de nombreux autres grands pays du monde.

Ceci en dépit du fait que la France dispose d’excellentes options de VPN parmi lesquelles choisir. De plus, le gouvernement français faisant partie de l’alliance 9 Eyes, il est essentiel que les internautes français protègent leur vie privée et cryptent leurs connexions Internet au moyen de VPN afin de rester en sécurité en ligne.

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Laisser un commentaire